Yves FOSSATI : « L’arbitrage c’est d’être au coeur du jeu »

Yves FOSSATI, jeune arbitre depuis 3 ans et actuellement candidat JAF, nous présente son parcours sportif et sa vision de l’arbitrage. 

Pouvez-vous vous présenter ? Depuis quand êtes-vous arbitre ?

« Je m’appelle Yves FOSSATI, j’ai 17 ans et je suis actuellement en terminale ES. 

J’ai été joueur pendant 8 ans à un niveau district au MUC Football, club où je suis actuellement arbitre depuis 3 ans et pour lequel je suis dirigeant/entraîneur. 

J’ai commencé lors de la saison 2015-2016 en tant qu’arbitre stagiaire, je suis passé arbitre au niveau de la ligue en tant que candidat en novembre 2016 et j’ai passé le concours pour être candidat JAF en juillet 2017. » 

Pourquoi et comment êtes vous devenu arbitre ?

« Je suis devenu arbitre un peu par hasard. En effet, mon club venait de se séparer de son unique arbitre, ils m’ont donc proposé ce poste, en me disant qu’il me financerait absolument tout et je me suis dit « Pourquoi pas ? ». Je m’intéressais un peu aux lois du jeu et j’avais auparavant arbitré deux trois matchs de jeunes pour dépanner et cela m’avait plutôt plu. »

Qu’est-ce-que vous aimez dans l’arbitrage ?

« Ce que j’aime dans l’arbitrage c’est d’être au coeur du jeu, sentir que l’on est pas spectateur du match mais que l’on fait le match. Il ne peut pas réellement avoir de match sans l’arbitre car il fait plus que l’encadrer, il lui permet de vivre et, dans un sens, impose le tempo. L’arbitre participe au match au même titre que les joueurs, c’est un acteur majeur car il a, en plus de son pouvoir de décision, le pouvoir de faire le jeu. »

Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

« J’aimerai être JAF, si j’arrive à avoir les notes me le permettant, et sinon je resterai arbitre au niveau de la ligue (JAL). »

Quels sont vos meilleurs et pires souvenirs en tant qu’arbitre ?

« Le pire c’est de sentir que le match n’est plus sous notre contrôle. On se retrouve alors perdu et complètement inutile.

Sinon, si je devais sélectionner un souvenir, je me suis retrouvé face à un cas particulier lors de mon deuxième match : ne pas pouvoir le commencer en raison des infrastructures. Je n’étais pas près à ce genre de cas et un observateur m’est venu en aide. » 

Quels sont les objectifs du JAF ?

« Les objectifs du JAF sont de former des arbitres de niveau national. « 

Par Alexandra Salendres

Articles les plus lus dans cette catégorie