Tout ce qu’il faut savoir sur l’assemblée d’hiver de la FFF

Publié le 15/12/2021

L’Assemblée de la FFF se tient ce samedi matin à Paris sous la présidence de Noël Le Graët. Voici les principaux points de cette réunion.

 

TEXTES VOTÉS PAR L’ASSEMBLÉE FÉDÉRALE DU 11 DÉCEMBRE 2021

 

C’est un Noël Le Graët confiant et optimiste qui a clôturé l’Assemblée fédérale réunie samedi matin à Paris, la première organisée en présentiel depuis décembre 2019. Le président de la Fédération s’est réjoui en particulier du retour prochain au cap des 2 millions de licenciés (1,839 419 licenciés au 3 décembre) avec notamment « un bond exceptionnel » pour les plus jeunes (7-12 ans). « C’est réconfortant pour l’avenir, un travail remarquable a été fait sur le terrain ces deux derniers mois. J’ai beaucoup d’admiration pour ce que vous faites », a-t-il indiqué à l’adresse des représentants du football.
Sur le plan économique, Noël Le Graët s’est également montré rassurant. « Le Covid nous a compliqué la tâche, on a craint le pire, mais l’exercice 2020-2021 s’est terminé proche de l’équilibre. Nous avons fait des économies et n’avons pas pris de risques ni fait d’emprunt. Je ne suis pas inquiet. L’année en cours devrait nous permettre de retrouver le rythme d’avant-Covid, grâce à une gestion totalement assurée.» 

Photo Anthony DIBON/ICON SPORT

Les comptes 2020-2021 adoptés

Au terme d’un exercice décrit comme « particulièrement délicat en raison du contexte sanitaire, économique et sportif » par le trésorier Philippe Diallo, la FFF a clôturé la saison 2020-2021 sur un résultat net négatif de 0,2 M€ (contre + 0,4 M€ en 2019-2020). Le montant des produits s’est élevé à 235,7 M€ (hors phases finales), pour 238,8 M€ de charges. Ces comptes ont été adoptés par 87,85 % des voix.
Philippe Diallo a notamment souligné l’importance des « deux éléments fondamentaux » qu’ont été  « le maintien des recettes issues des partenariats et des droits TV » à hauteur respectivement de 107,9 M€ et 67 M€ lors de cet exercice 2020-2021, alors que les recettes de billetterie ont été nulles en raison de l’organisation des matches à huis-clos. 

L’aide au football amateur maintenue

Malgré les difficultés qui l’ont contraint à des réductions de dépenses de fonctionnement et opérationnelles et à annuler des investissements, la FFF a maintenu ses engagements en faveur du football amateur, qui ont représenté 86,7 M€ (dont 55,4 M€ d’aides aux ligues et districts et aux clubs), soit 37 % du budget. Les clubs ont bénéficié d’un fonds exceptionnel de solidarité renforcé de 7,8 M€ (contre 6 M€ la saison précédente). 

 

Philippe Diallo vice-président, Aline Riera trésorière

Philippe Diallo (58 ans) est le nouveau-vice président délégué de la FFF. Membre du Comité exécutif depuis le 13 mars 2021, il occupait jusqu’à présent la fonction de trésorier général. Philippe Diallo, élu avec 93,63 % des voix, succède à Brigitte Henriques, démissionnaire à la suite de son élection le 29 juin dernier à la présidence du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). Le poste de trésorier a été confiée à Aline Riera (49 ans, photo ci-dessous), qui intègre le Comex. L’ancienne joueuse internationale a été élue par l’Assemblée avec 88,04 % des voix. 

Élection Haute Autorité du Football

L’Assemblée fédérale a procédé à la désignation d’un membre de la Haute Autorité du Football (HAF), au sein de laquelle un poste était vacant depuis l’élection de l’instance le 13 mars 2021 (pour la mandature 2021-2024). Laurent Pionnier (39 ans), ancien gardien de but professionnel, a recueilli 95,25 % des voix. Il rejoint la Haute Autorité (constituée de vingt-six membres) présidée par Laurent Ugo, au titre du collège des joueurs professionnels. 

Aline Riera, nouveau membre du Comité exécutif de la FFF (photo Anthony DIBON/ICON SPORT).

Objectif Performances 2024

Le programme fédéral Performances 2024 a été présenté aux délégués du football. Ce plan d’actions dédié au football amateur et au football d’élite vise à permettre « plus de jeu » et à obtenir « plus de titres ». Il s’articule autour de cinq axes principaux, au service de vingt objectifs :

    • permettre à tous de jouer partout (pilote Comex : Vincent Nolorgues)
    • optimiser la performance sportive (pilote Comex : Jamel Sandjak)
    • s’engager pour plus de responsabilité sociale et environnementale (pilote Comex : Pascal Parent)
    • garantir la compétitivité économique (pilote Comex : Marc Keller)
    • développer le football féminin ((pilote Comex : Jean-Michel Aulas)

Les sélectionneurs à la tribune

Didier Deschamps et Corinne Diacre ont pris tour à tour la parole à la tribune de cette Assemblée. Les deux sélectionneurs tricolores ont dressé le bilan de l’année ecoulée et évoqué les rendez-vous à venir de leur Équipe de France respective. « Nous irons à la Coupe du monde 2022 avec beaucoup d’ambition et de fierté, a indiqué Didier Deschamps. Défendre son titre de champion du monde est un privilège. C’est très difficile, mais notre détermination est au maximum pour faire en sorte que l’Équipe de France reste au plus haut niveau et pour que nous puissions partager encore beaucoup d’émotions. » À sept mois de l’Euro 2022 féminin, l’été prochain en Angleterre, Corinne Diacre a annoncé l’objectif  « d’aller en finale que nous sommes fixé avec les joueusesUn cycle favorable s’annonce avec la Coupe du monde 2023, les JO 2024 et l’Euro 2025, pour décrocher le premier titre majeur de l’histoire du football féminin français. L’Équipe de France veut être la digne représentante du travail effectué par tout notre football. » 

(Photo Anthony DIBON/ICON SPORT)

Une nouvelle compétition féminine

L’Assemblée a voté la création d’une nouvelle compétition féminine, le Challenge National Féminin Futsal. Cette épreuve ouverte à tous les clubs des ligues métropolitaines est constituée de trois phases : une phase préliminaire régionale, une phase qualificative nationale (seize équipes réparties en quatre groupes) et une finale nationale (quatre équipes).

Rendez-vous à Nice

La prochaine Assemblée de la FFF se réunira les vendredi 17 et samedi 18 juin 2022. Cette AG sera organisée par la Ligue de Méditerranée et aura lieu à Nice (District de la Côte d’Azur). La FFF renoue ainsi avec la tradition des Assemblées d’été dans les régions, la dernière ayant eu lieu à Strasbourg (Ligue du Grand Est), en juin 2018. 

 

 

 

source fff.fr

 

 

 

 

 

 

Par Sébastien

Articles les plus lus dans cette catégorie