AS Briatexte : « La coupe, c’est pour les joueurs »

Publié le 14/10/2021

COUPE GAMBARDELLA  – 3e tour

 

La LFO a profité du troisième tour de la coupe Gambardella, ce week-end, pour poser quelques questions au président de l’AS Briatexte, petit Poucet, qui reçoit le FC Pamiers dimanche.

 

  • Pouvez-vous présenter votre club, sa situation géographique et vous-même ?

 Briatexte est un petit club de village d’environ 200 licenciés (jusqu’à 320 en 2018), nous sommes situés dans le Tarn entre Lavaur et Graulhet. Me concernant, je m’appelle Nicolas Monmayran, 33 ans ce samedi, à la veille du match de Gambardella, je suis licencié à Briatexte depuis mon plus jeune âge, après être passé par tous les postes du club (rire), éducateur, trésorier, secrétaire, vice-président, j’attaque ma quatrième année de présidence. J’ai toujours voulu donner ou « rendre » aux enfants, dirigeants…d’aujourd’hui, ce que l’on m’a donné quand j’étais jeune. 

 

  • Votre équipe est composée de joueurs de quelle catégorie (U18,U17,U16) ? Avez-vous eu des difficultés à la former avec ces catégories d’âge imposées par la FFF en coupe Gambardella ?

L’équipe disputant la Gambardella est composée uniquement de U18, avec également un U17.
Le groupe U18-U19 au complet est composé quant à lui de 22 joueurs. 14 joueurs nés en 2004, 7 joueurs nés en 2003, et 1 joueur né en 2005.
Nous n’avons donc pas eu de difficulté pour former l’équipe, mais nous n’avons pas non plus une grosse marge de manœuvre sur cette compétition car le groupe pouvant y participer est quand même restreint quantitativement.

 

  • Vous allez rencontrer le club de Pamiers qui évolue en U18 R1, comment vivez-vous ce statut de petit Poucet ?

Personnellement, je le vis très bien et il me tarde déjà d’assister à la rencontre de dimanche. Concernant mes joueurs et mes deux éducateurs de la catégorie, je suis sûr qu’ils sont motivés et impatients de disputer ce match.

Etant « petit Poucet », nous savons tous très bien que footballistiquement ça va être meilleur, mais je connais mes joueurs, dans l’envie on va être au dessus et de plus sur notre terrain. Et puis, la magie de la coupe n’existe pas que chez les seniors… 

 

  • Est-ce la première fois que vous accéder un tel niveau de compétition ?

Non, nous avons été éliminés en 2010/2011 au quatrième tour par Rodez sur le score de 2 à 0, et d’ailleurs, pour la petite histoire, l’éducateur et responsable de la catégorie U19 Thibault Pontier était présent sur le terrain.

 

  • Président, votre club a accumulé depuis le début de la saison les victoires en championnat et  en coupe Gambardella. Comment le vivez-vous ?

Très bien, le groupe est très bien géré par Thibaut (responsable de l’école de foot) et Serge Talieu. Ils arrivent à garder tous les joueurs concernés malgré le nombre important de joueurs dans la catégorie, aucune inquiétude, tous les feux sont au vert.

 

  • A qui ou à quoi attribuez-vous cette réussite en coupe, a-t-elle eu un effet sur le championnat et peut-elle vous aider à franchir un palier ?

Aux joueurs ! Ce sont eux qui sont sur le terrain, eux aussi qui donnent tout pour aller chercher des victoires, qui mouillent le maillot… En général à Briatexte, la coupe c’est pour les joueurs, le championnat pour l’éducateur. Je ne pense pas que cette réussite a un effet sur le championnat, les joueurs savent très bien que ce sont deux compétitions complètement différentes, en championnat la route est longue pour atteindre le sommet, en coupe, il suffit d’une erreur, d’une méforme, d’un mauvais geste et j’en passe pour que tout s’écroule.

Pour moi, le futur palier à franchir est celui d’U19 aux seniors et il n’est pas des moindres, mais j’ai confiance à 100% en mes éducateurs pour leur faire franchir.  

 

  • Tout est possible dans une coupe, pensez-vous que vos joueurs vont créer l’exploit et comment préparez-vous la venue de cette équipe ?

Comme je l’ai dit plus tôt dans l’interview, la magie de la coupe n’existe pas que chez les seniors. S’ils vont créer l’exploit ? Malheureusement, je ne peux pas le savoir d’avance, ce dont je suis sûr, c’est qu’ils vont tout donner pour le créer.

Connaissant très bien Thibault (Ponpon, pour les intimes), pas de préparation spéciale pour cette rencontre, ni aucune pression, ils vont faire leurs séances hebdomadaires habituelles et se retrouver dimanche matin pour une balade en groupe dans le village, manger, et se préparer pour ce troisième tour. 

 

  • Qu’avez-vous envie de dire à vos joueurs avant le match ? Aux supporters ?

A mes joueurs ? Tout d’abord de rester humble, d’avoir des ambitions et surtout de prendre du plaisir ; et que la victoire serait MON super cadeau d’anniversaire (rire) 

Aux supporters, j’espère qu’ils seront nombreux, même si je n’en doute pas une seconde, pour venir en vert et orange et faire du bruit (rire). Sans oublier l’équipe de Pamiers à qui je souhaite un bon match.  

 

Par Sébastien

Articles les plus lus dans cette catégorie